Toutes les aides pour l’achat d’un véhicule électrique 

Découvrez les aides à l’achat d’une voiture électrique pour un particulier

Les aides disponibles à l’achat d’un véhicule électrique pour les particuliers

Les véhicules électriques et hybrides rechargeables séduisent de plus en plus les Françaises et les Français.

En 2021, plus de 170 000 voitures électriques et plus de 140 000 voitures hybrides rechargeables ont trouvé preneurs et circulent sur les routes.

Pour accompagner cette accélération, l’Etat français a décidé de soutenir les acquéreurs de véhicules électriques et hybrides rechargeables en proposant différents dispositifs incitatifs (Bonus écologique, prime à la conversion,… ). Ils permettent ainsi de réduire le coût d’achat des véhicules.

Bornes Solutions vous aide à y voir plus clair et à envisager sereinement votre passage à la mobilité électrique.

Aides_Achat_Voiture_Electrique_Hybride_Rechargeable

Synthèse des aides disponibles pour l'achat d'un véhicule électrique ou hybride rechargeable

Type d’aide

Montant de l’aide

Jusqu’à 6000 euros

Jusqu’à 5000 euros

Jusqu’à 1000 euros

Montant total des aides cumulées

Jusqu’à 12 000 euros

Le Bonus écologique pour l’achat d’un véhicule électrique et hybride rechargeable

Recharge-Voiture-Electrique-Avec-Borne-de-Recharge

Mis en place par l’état en 2008, le bonus écologique incite les acquéreurs de nouveaux véhicules à choisir des modèles moins polluants et électriques en particulier. Pour cela, les voitures neuves doivent émettre moins de CO2, : un taux d’émission inférieur ou égal à 20g de CO2 par kilomètre parcouru.

À qui est destiné le bonus écologique ?

Tous les particuliers habitant en France et pouvant le justifier auprès de l’Etat peuvent prétendre au bonus écologique. Il est disponible pour les acquéreurs de voitures mais aussi de camionnettes ou d’utilitaires électriques ou hybrides rechargeables.

Des critères doivent être respectés : les acheteurs s’engagent à conserver leurs véhicules pour une période de 6 mois minimum après la première immatriculation, et ils doivent parcourir au minimum 6000 kilomètres. Dans le cas d’un achat d’une voiture électrique en leasing, la durée du contrat doit être supérieure ou égale à deux ans. La voiture doit être neuve, d’une série dite définitive et immatriculée en France.

Quel est le montant du bonus écologique ?

Le montant du bonus écologique dépend de deux principaux critères : le type de demandeur et le prix total du véhicule. Le montant de l’aide ne peut pas dépasser 27 % du coût d’acquisition (en euros TTC). A partir du 1er juillet 2022, le montant du bonus écologique sera réduit par les Pouvoirs publics.

L’aide à l’achat d’un véhicule neuf démarre à 1000 euros pour un véhicule hybride rechargeable. Celui-ci doit émettre entre 21 et 50g de CO2 par kilomètre, il doit pouvoir parcourir plus de 50 kilomètres en mode 100% électrique et doit coûter au maximum 50 000 euros. Le montant le plus important du bonus écologique concerne les voitures émettant moins de 20 grammes de CO2 par kilomètres parcouru : son montant est maintenu à 6000 euros, plafonné à 27% du prix total du véhicule neuf. Au 1er juillet 2022, ce bonus écologique maximum sera réduit à 5000 euros, toujours plafonné à 27% du prix total de la voiture neuve.

Évolution et montants du bonus écologique

Catégories de véhicules électriques ou hybrides rechargeable

Montant du bonus écologique
entre le 1er juillet 2021 et le 30 juin 2022

Montant du bonus écologique
à partir du 1er juillet 2022

Véhicules électriques de moins de 45 000 €

(taux d’émission de CO2 inférieur ou égal à 20g/km)

27% du prix total d’achat du véhicule électrique.

Plafonné à 6000 € maximum

27% du prix total d’achat du véhicule électrique.

Plafonné à 5000 € maximum

Véhicules électriques d’un montant de moins de 45 000 €, pour les personnes morales (taux d’émission de CO2 inférieur ou égal à 20g /km)

27% du prix total d’achat du véhicule électrique.

Plafonné à 4000 € maximum

27% du prix total d’achat du véhicule électrique.

Plafonné à 3000 € maximum

Véhicules électriques d’un montant compris entre 45 000 et 60 000 € (taux d’émission de CO2 inférieur ou égal à 20g / km)

2000 euros 

1000 euros 

Camionnettes électriques ou véhicules fonctionnant à l’hydrogène de plus de 60 000 € (taux d’émission de CO2 inférieur ou égal à 20g / km)

2000 euros 

1000 euros 

Véhicule hybride rechargeable d’un montant de 50000 € maximum et une autonomie électrique uniquement supérieure à 50 kms (taux d’émission de CO2 entre 21 et 50g / km)

1000 euros 

0 euros 

Bonus écologique pour les véhicules électriques d’occasions

Une aide financière est accordée aux acquéreurs de véhicules électriques d’occasion ou de camionnettes électriques d’occasions. Le montant de l’aide est de 1000 euros, pour en bénéficier, l’acquéreur doit être majeur et être domicilié en France, aucune condition de ressource n’est demandée.

Le véhicule électrique d’occasion (voiture électrique ou camionnette électrique) doit remplir les critères suivants pour être éligible au bonus écologique :

  • Être conservé par l’acheteur ou l’acheteuse (achat ou location du véhicule électrique) pour une durée de 2 ans minimum
  • Être immatriculé en France dans une série définitive
  • Avoir été immatriculé en France, depuis 2 ans minimum, à partir de la date de facturation du véhicule électrique neuf ou du versement du premier loyer
  • Avoir un taux d’émission de CO2 inférieur ou égal à 20 g par kilomètre maximum (pour un véhicule électrique)

Vous achetez une voiture électrique ou hybride rechargeable ?

Découvrez les aides financières pour installer une borne de recharge chez vous

La prime à la conversion

La prime à la conversion est une aide dédiée à l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion plus respectueux de l’environnement (par exemple une voiture électrique ou un véhicule hybride rechargeable) en échange de la mise au rebut d’un ancien véhicule essence ou diesel polluant. Le montant total de la prime à la conversion peut s’élever à 5000 euros maximum. La prime à la conversion peut se cumuler avec le bonus écologique.

Comment bénéficier de la prime à la conversion ?

Pour que vous puissiez bénéficier de la prime à la conversion, il faut mettre à la casse, ou au rebut, un ancien véhicule diesel ou essence. Le véhicule mis au rebut doit être une voiture ou une camionnette dont le poids total maximum autorisé en charge ne doit pas dépasser 3,5 tonnes. La date de la première immatriculation doit être avant 2006 pour les véhicules essence et avant 2011 pour les véhicules diesel.

Quels sont les véhicules éligibles à la prime à la conversion  ?

La prime à la conversion s’applique en cas d’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion. Pour l’année 2022, voici les modèles :

  • Voiture hybride rechargeable, dont le prix d’achat est inférieur ou égal à 60000 euros
  • Voitures électriques, dont le prix d’achat est inférieur ou égale à 60000 euros
  • Utilitaires électriques ou hybride rechargeable, sans limite de prix d’achat
  • Véhicule thermique, dont les émissions sont inférieures à 137 grammes de CO2 par kilomètre, en cycle WLTP, et dont le prix d’achat est inférieur à 50000 euros.

La prime à la conversion est aussi calculée en fonction de votre Revenu Fiscal de Référence (RFR) / part. Pour les ménages dont le RFR est supérieur à 13 489 euros, seuls les véhicules émettant moins de 50 grammes de CO2 par kilomètre.

Revenu Fiscal de Référence (RFR) par part

Emissions de CO2 

Inférieur à 13 489 € par an 

 

Entre 0 et 137 grammes de CO2 par kilomètre selon le WLTP 

Vignette Crit’Air 1 (neuf ou occasion) ou Crit’Air 2 (à partir d’août 2019)

 

Supérieur à 13 489 € par an 

Entre 0 et 50 grammes de CO2 par kilomètres 

Quel est le montant de la prime à la conversion ?

Voiture électrique

Pour l’achat d’une voiture électrique, le montant de la prime à la conversion peut s’élever à 5000 euros maximum. Il vous faudra respecter les critères suivants :

  • Votre revenu fiscal de référence par part est inférieur ou égal à 6300 euros
  • Vous réalisez plus de 12000 kilomètres par an pour aller travailler avec votre véhicule personnel
  • La distance entre votre domicile et votre lieu de travail est supérieure à 30 kilomètres

Si un des critères n’est pas respecté ou si votre revenu fiscal de référence est supérieur à 13 489 euros, le montant de la prime à la conversion est de 2500 euros.

 

Utilitaire électrique

Pour l’achat d’un utilitaire électrique, le montant de la prime à la version varie en fonction de la catégorie du véhicule :

  • Classe I : jusqu’à 40 % du prix total d’achat, dans la limite de 5000 euros
  • Classe II : jusqu’à 40 % du prix total d’achat, dans la limite de 7000 euros
  • Classe III : jusqu’à 40 % du prix total d’achat, dans la limite de 9000 euros

Voiture hybride rechargeable

Le montant de la prime à la conversion pour l’achat d’une voiture hybride rechargeable est plus complexe par rapport aux deux derniers cas de figure. Comme pour une voiture électrique, vous devrez respecter les critères suivants :

  • Votre revenu fiscal de référence pour chaque part est inférieur ou égal à 6300 euros
  • Vous réalisez plus de 12000 kilomètres par an pour aller travailler avec votre véhicule personnel
  • La distance entre votre domicile et votre lieu de travail est supérieure à 30 kilomètres

Le montant de la prime à la conversion sera modulé en fonction de l’autonomie de la voiture hybride rechargeable :

  • Si son autonomie électrique est inférieure à 50 kilomètres, vous serez éligible à l’aide maximale de 3000 euros, si vous respectez l’une des conditions précédentes. Si vous ne respectez aucune condition ou si votre revenu fiscal de référence est supérieur à 13 489 euros, le montant de la prime est de 1500 euros.
  • Si son autonomie électrique est supérieure ou égale à 50 kilomètres, vous serez éligible à l’aide maximale de 5000 euros si vous respectez l’une des conditions précédentes. Si vous ne respectez aucune condition ou si votre revenu fiscal de référence est supérieur à 13 489 euros, le montant de la prime est de 2500 euros

Surprime pour les habitants en Zone à Faible Emissions (ZFE)

Pour limiter la pollution de l’air responsable de nombreux décès dans les grandes agglomérations, de plus en plus de métropoles françaises mettent en place des Zones à Faible Emissions, ou ZFE. Ces zones ont pour objectifs d’interdire progressivement la circulation des véhicules les plus anciens et les plus polluants dans les centres-villes. Pour accompagner ce changement de mobilité, l’Etat français donne une surprime de 1000 euros aux habitants de ZFE pour changer de véhicules. Cette aide se cumule avec les dispositifs précédents, vous pouvez ainsi avoir 12 000 euros d’aides cumulables pour changer votre ancien véhicule thermique par une voiture électrique.

Le micro-crédit « véhicules propres » pour les foyers modestes

Pour aider les foyers à faibles revenus dans leurs changements de véhicules, le gouvernement à mis en place un microcrédit pour faciliter l’achat ou la location d’un véhicule dit « propre ». Ce dispositif d’aide s’inscrit dans la démarche globale du gouvernement français pour lutter contre le réchauffement climatique, améliorer la qualité de l’air et aider la transition du parc automobile français vers la mobilité électrique.

Cette aide financière est garantie par l’Etat à hauteur de 50% du montant souscrit. Il peut atteindre jusqu’à 5000 euros et les mensualités de remboursement peuvent être étalées sur une durée de cinq ans maximum.

Le microcrédit « véhicules propres » concerne uniquement l’achat d’un véhicules neuf ou d’occasion peu polluant. Les dispositifs de location longue durée (LLD) ou location avec option d’achat (LOA) sont aussi éligibles.

Les véhicules concernés par le microcrédit « véhicules propres » sont :

  • Les voitures et camionnettes particulières Crit’Air 0 : électriques ou hybrides rechargeables
  • Les voitures et camionnettes thermiques particulières Crit’Air 1, dont les taux d’émissions sont inférieurs ou égaux à 132 grammes de CO2 par kilomètres
  • Les deux roues, trois roues ou quadricycles à moteur électrique

Exonération de la carte grise

Les acquéreurs de véhicules électriques sont assujettis à l’exonération du paiement du certificat d’immatriculation pour tous les véhicules électriques, aussi appelés carte grise. Cette exonération peut s’élever jusqu’à plusieurs centaines d’euros, en fonction de la puissance et du modèle de voiture électrique acheté.